Estructura signo juego en las ciencias humanas by Derrida Jacques

By Derrida Jacques

Show description

Read or Download Estructura signo juego en las ciencias humanas PDF

Similar other social sciences books

The reading of theoretical texts: a critique of criticism in the social sciences

Within the interpreting of Theoretical Texts writer Peter Ekegren makes use of advancements inside of literary feedback, philosophy, and significant thought to reclaim this learn for the social sciences and to light up the ways that diverse readings of a unmarried textual content are created and defended.

Scientific Management: Early Sociology of Management and Organizations (The Making of Sociology)

This quantity includes 3 works initially released individually as store administration (1903), the rules of medical administration (1911) and Testimony ahead of the targeted apartment Committee (1912). Taylor geared toward decreasing clash among managers and employees by utilizing medical notion to enhance new rules and mechanisms of administration.

Collected Papers II: Studies in Social Theory

In other places 1 we have been focused on basic elements of the query how guy can understand his fellow-men. We analyzed man's subjective reviews of the opposite and located in them the root for his realizing of the Other's subjective strategies of awareness. The very assumption of the lifestyles of the opposite, even though, introduces the size of intersub­ jectivity.

Additional info for Estructura signo juego en las ciencias humanas

Example text

Une opinion, pour être joliment présentée, en devient-elle pour autant un argument ? Là aussi, la tradition rhétorique est remplie de cette interrogation, à laquelle elle a très souvent répondu par l'affirmative. Une variante de l'usage du style aujourd'hui est la « clarté » dans l'énoncé d'une opinion. FIGURE 4. — LES LIMITES DE L'ARGUMENTATION Claire, l'opinion serait d'emblée convaincante. Ce poncif médiatique est si répandu aujourd'hui qu'il n'est plus guère visible que la clarté, la transparence ne sont qu'un artifice de présentation qui nous emprisonne dans le message.

Chacun, sauf dans le cas d'une extrême nouveauté ou d'un domaine de connaissances spécialisé (mais nous avons vu que, dans ce cas, les énoncés sont en dehors du champ de l'argumentation), a déjà un point de vue proche de l'opinion qui lui est proposée. De toute façon, cette opinion va s'inscrire dans un ensemble de représentations, de valeurs, de croyances qui sont propres à l'auditoire considéré. On pourrait tout aussi bien définir l'argumentation comme un acte visant à modifier le contexte de réception, en d'autres termes les opinions de l'auditoire.

Y aurait-il un décalage entre ces deux niveaux apparemment confondus 9 Une partie de la suspicion qui plane sur la rhétorique est liée à l'existence d'un tel décalage, source d'une certaine efficacité persuasive II faut, en argumentation, renoncer à ce décalage, sans pour autant renoncer à l'idée qu'il y a une différence entre l'opinion et sa mise en forme II est en effet possible de présenter les choses de différentes façons parce qu'on a affaire à des publics différents, sans pour autant qu'il y ait une contradiction entre l'opinion qu'on défend et la mise en forme argumentative qu'on propose Si je veux soutenir, par exemple, la nécessite d'une politique de prévention de la toxicomanie, et que j'ai, à des moments différents, en face de moi deux publics, l'un d'enseignants, l'autre de policiers, il est bien évident qu'à cette même opinion (la nécessité d'une politique de prévention) je peux faire correspondre deux argumentations distinctes, non pas parce que ce qui est dit serait différent de ce que je pense, mais parce qu'il est nécessaire de tenir compte du fait que l'on parle à un auditoire donné En l'occurrence, on pourra, dans l'acte de prévention, insister, pour les uns, sur la dimension pédagogique qui le sous-tend et, pour les autres, sur la baisse attendue des crimes et délits que l'on peut en attendre Argumenter est aussi choisir dans une opinion les aspects essentiels qui la rendront acceptable pour un public donné La transformation d'une opinion en argument en fonction d'un auditoire particulier est précisément l'objet de l'argumentation FIGURE 3 — DEUX EXEMPLES DE CONSTRUCTION DE L ARGUMENT EN FONCTION DE L AUDITOIRE Les distinctions proposées dans le cadre de ce schéma, et qui lui donnent tout son volume, ne sont pas évidentes d'emblée, surtout si, par exemple, on croit que l'argumentation oppose face à face des subjectivités et se réduit donc au schéma simple d'une confrontation duale, avec, tout au plus, un message au milieu, mais dont la dimension psychologique ou relationnelle serait première.

Download PDF sample

Rated 4.62 of 5 – based on 7 votes